Par Pauline Paramo
3/21/2018

« J’AI ESPOIR QUE LES JEUNES RÉVOLUTIONNERONT NOS PRATIQUES EN MATIÈRE DE PROTECTION ENVIRONNEMENTALE »

 

Marie Bolduc, bénévole Bleu Terre depuis un an. Rédactrice, réviseure, traductrice.

Une entrevue réalisée par Audrey Gagnon.

 

« La Terre est précieuse et fragile ». C’est une phrase que je me répète souvent. Il faut en prendre soin, réparer les dégâts et apprendre à vivre en harmonie avec la nature. Il nous faut à tout prix changer nos habitudes de vie et notre façon de consommer pour tendre vers un modèle plus durable et plus éthique.

Inspirée par la célèbre citation de Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde », je tente de sensibiliser les gens à la cause environnementale à travers de petits gestes du quotidien. Je crois que c’est en adoptant des comportements plus écologiques, chaque jour, que l’on parvient à réduire significativement notre empreinte écologique. Il y a plusieurs mois, je suis devenue bénévole Bleu Terre de la Fondation David Suzuki, avec cette idée de faire ma part, modestement, à mon échelle, et de militer pour la reconnaissance de notre droit de vivre dans un environnement sain. Je le fais au nom de tous ceux qui vont suivre, pour les générations futures.

Plus largement, je rêve d’un Canada qui servirait de modèle au regard des bonnes pratiques environnementales sur la scène internationale. Je fonde beaucoup d’espoir dans la jeune génération, pleine d’énergie et d’idées géniales, qui révolutionnera les façons de faire en matière de protection environnementale.

 

Du 5 au 19 avril, la Maison du développement durable et le mouvement Bleu Terre de la Fondation David Suzuki sont heureux de présenter l’exposition Ensemble, nous faisons tourner Bleu Terre. Plus d’informations ici!

Pour vous engager vous aussi à assurer une meilleure qualité de vie aux générations présentes et futures, rejoignez le mouvement Bleu Terre de la Fondation David Suzuki et devenez bénévole comme Marie!

 

Photo : Caroline Dostie Photographie.