Par Ellen Niemer
3/14/2016

À l’ère pré-Facebook et -Twitter, le courrier des lecteurs du journal local était le meilleur moyen d’exprimer son opinion et de diffuser un message à grande échelle.

N’allez pas croire que ce moyen soit dépassé, la rubrique d’opinion demeure une tribune tout indiquée pour une opération de sensibilisation aux enjeux importants dans nos communautés. Autrement dit, le courrier des lecteurs est un excellent outil de diffusion du message du mouvement Bleu Terre!

De fait, selon une étude, la rubrique d’opinion figure parmi les sections des journaux qui sont lues par le plus grand nombre de lecteurs. Et n’oublions pas que les lettres des lecteurs se retrouvent aussi dans les versions électroniques des journaux, ou sur leur site Web. Les journaux locaux ou régionaux sont encore les meilleures sources d’information sur les nouvelles et les activités locales. Et les politiciens soucieux de s’informer de l’opinion de leurs électeurs ne manquent certainement pas de consulter la rubrique d’opinion dans les journaux.

Voyons donc comment rédiger une lettre d’opinion qui informera les lecteurs au sujet du mouvement Bleu Terre et saura les motiver à se joindre à votre équipe locale, à signer la pétition, voire à entreprendre une action probante de leur côté.

Quatre étapes toutes simples pour écrire une lettre percutante

  1. Faites vos devoirs

Consultez le site de Bleu Terre pour vérifier que votre information est exacte. Vous soulevez un enjeu local dans votre lettre? Vérifiez l’exactitude de votre information à ce sujet aussi.

Allez jeter un coup d’œil aux lettres d’opinion qui sont publiées dans le ou les journaux à qui vous destinez votre lettre, cela vous donnera une idée, entre autres, de la longueur des textes publiés. Trouvez l’adresse électronique où envoyer votre missive, ou l’adresse postale si vous décidez de procéder « à l’ancienne » (mais un courriel, ça ne prend pas de papier!).

  1. Rédigez un projet de lettre

Commencez par un premier jet et ne vous empressez pas de cliquer sur le bouton « envoyer » ou de fermer votre enveloppe. Laissez reposer votre texte jusqu’au lendemain et relisez-le à tête reposée. Vous aurez l’œil plus critique pour ajouter ou au contraire retirer certains éléments, pour modifier le ton de votre message, et peut-être corriger quelques coquilles qui s’y seront glissées.

  1. Adoptez un ton convaincant

Voici quelques éléments à garder à l’esprit :

  • Adoptez un ton positif et un style vivant
  • Présentez le mouvement Bleu Terre
  • Persuadez  le lecteur de l’importance de Bleu Terre en exposant ce qu’il signifie pour vous
  • Évitez les coq-à-l’âne et gardez le cap sur votre sujet.
  • Donnez aux lecteurs l’envie de s’engager dans le mouvement en lui donnant une saveur locale : expliquez en quoi le mouvement est important pour votre communauté
  • Concluez sur un appel à l’action bien précis; par exemple, un renvoi au site de Bleu Terre et une invitation à signer la pétition, à envoyer un courriel aux conseillers municipaux, à participer à une activité, etc.
  1. Facilitez la tâche au journal.

N’oubliez pas d’inscrire clairement votre nom et vos coordonnées, y compris un numéro de téléphone où l’on peut vous rejoindre durant la journée. Certains journaux appellent pour confirmer la publication des lettres de leurs lecteurs. Une lettre ne sera pas publiée en l’absence d’une signature complète (nom et prénom).

Vous envoyez votre lettre par courriel? Faites-en le corps de votre texte plutôt que de l’envoyer en pièce jointe; cela évitera les difficultés éventuelles d’ouverture de fichier, et les personnes du journal apprécieront la simplicité de traitement.

Autres utilités
La lettre d’opinion peut servir à remercier publiquement votre municipalité ou le conseil municipal d’avoir adopté une déclaration. Elle est également un excellent moyen de souligner publiquement le travail des sympathisants et bénévoles de Bleu Terre, et de les remercier de leur engagement.

Édition
Bien sûr votre lettre est parfaite, mais au journal on pourrait voir les choses un peu différemment. Il se peut que la lettre publiée soit légèrement différente de celle que vous avez envoyée. L’édition fait partie du processus normal dans un journal, et à moins que l’on ait déformé les faits que vous y exposez (auquel cas, n’hésitez pas à le faire savoir!), réjouissez-vous qu’elle soit publiée.

Bravo!
N’hésitez pas à vous féliciter d’avoir diffusé le message de Bleu Terre! Votre lettre n’est pas publiée? Ne vous découragez pas, il se peut que le journal n’ait simplement pas pu publier toutes les lettres reçues cette semaine-là. Ouvrez l’œil et sachez profiter de ce que l’on abordera un jour ou l’autre une question environnementale pour relancer votre idée et envoyer une nouvelle lettre à votre journal au sujet de Bleu Terre.

Éditrice du magazine Alive, Ellen Niemer dirige l’équipe Bleu Terre de la ville de Surrey, après avoir été membre de la première équipe Bleu Terre de Richmond, en Colombie-Britannique.