Les organismes appellent le gouvernement à moderniser la Loi canadienne sur la protection de l’environnement

En juin dernier, le Comité permanent de l’environnement et du développement durable de la Chambre des communes recommandait que la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE) soit amendée afin qu’y soit reconnu juridiquement notre droit à toutes et tous de vivre dans un environnement sain. Ralliez-vous aux personnalités des milieux de la protection de l’environnement et de la santé, aux associations professionnelles, aux entreprises et aux centaines de milliers de citoyens du Canada appelant le gouvernement à agir avec célérité suivant les recommandations du Comité afin de mieux protéger la santé humaine et l’environnement contre la pollution et l’exposition aux produits toxiques!

Lire l’intégralité de la lettre ci-dessous!

Signalez votre appui

 

La lettre

À l’attention de l’honorable Justin Trudeau, Premier ministre, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et l’honorable Ginette Petitpas Taylor, Ministre de la Santé

CC : votre député(e) fédéral

Objet : [nom de l’organisme] appuie la reconnaissance du droit à un environnement sain

Madame la Députée/Monsieur le Député, Monsieur le Premier ministre, Madame la Ministre de l’Environnement et Madame la Ministre de la Santé,

Nous, de [nom de l’organisme], souhaitons des communautés en santé, une économie dynamique et un environnement florissant pour tous, et appuyons donc fermement un resserrement de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, et notamment la reconnaissance du droit à un environnement sain. La révision de la Loi offre au gouvernement fédéral une formidable occasion de garantir santé et bien-être à toute la population canadienne.

La reconnaissance par le gouvernement fédéral du droit à un environnement sain – que ce soit par la voie d’un amendement à la LCPE ou d’un projet de loi indépendante – constituerait une énorme avancée vers la reconnaissance des droits environnementaux comme droits de la personne. Plus de 110 pays reconnaissent déjà ces droits sur le plan juridique, mais le Canada tarde encore à se décider. N’est-il pas temps que nous nous rallions à ce principe auquel adhèrent déjà tant d’autres nations? Pour notre part, nous appuyons vigoureusement le mouvement Bleu Terre de la Fondation David Suzuki et vous invitons à agir avec fermeté et clairvoyance dans le cadre de la révision de la LCPE.

Nous vous pressons d’agir sans tarder et de présenter un projet de loi qui renforcera la LCPE et assurera ainsi aux populations et à l’environnement la protection dont nous avons tous besoin face aux dangers de la pollution et de l’exposition aux produits toxiques. Ne ratez pas cette occasion de faire du Canada un endroit où il fait encore meilleur vivre en santé.

Cordialement,

[Nom de l’organisme]

 

CLIQUEZ ICI POUR CONTINUER À VOUS MOBILISER AVEC NOUS ET POUR FAIRE SAVOIR À NOS ÉLU(E)S ET AU GOUVERNEMENT QUE NOUS LEUR DEMANDONS D’APPUYER LES RECOMMANDATIONS RELATIVES À LA LOI CANADIENNE SUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT!

 

Photo : Ottawa Tullips Festival, Michel Rathwell (CC BY 2.0).